Comment est produite la poterie de Bizen

Le lieu d'origine de la poterie de Bizen est le quartier d'Inbe qui se situe dans la ville de Bizen dans la préfecture d'Okayama. Bizen est à 150 kilomètres à l'ouest d'Osaka.

Cette poterie a la particularité de ne pas être recouverte d'une couche de vernis. Cuite dans un four entre 1200 et 1300 degrés, elle est tassée et devient solide pendant la cuisson. Une des spécificités de la poterie de Bizen est qu'il n'existe pas deux produits identiques puisque chaque poterie diffère en plusieurs éléments: l'argile utilisée, l'endroit dans le four où elle est placée, les variations de température dans le four, la cendre utilisée pour décorer les produits, etc. La couleur traditionnelle de la poterie de Bizen est le brun, celui-ci provient du fer contenu dans l'argile.

Chaque pièce de poterie de Bizen est unique. Admirez la couleur différente de chaque assiette.

La poterie de Bizen est cuite pendant à peu près deux semaines dans un four, ce qui la rend très résistante. A l'époque, on disait qu'elle ne se cassait pas quand on la jetait. C'est pourquoi on trouve beaucoup de mortiers de cuisine, de jarres et de pots divers en poterie de Bizen. Aujourd'hui, on dit qu'elle convient parfaitement pour des vases puisque sa matière est constituée de nombreux trous microscopiques, lesquels permettent une longue conservation des fleurs. De même, la poterie de Bizen est idéale pour les verres à bière puisqu'elle prolonge la durée de vie de la mousse tout en conservant longuement l'arôme et la saveur.

C'est un récipient à eau en poterie de Bizen. Des poissons rouges semblent heureux à l’intérieur.

 

<L'argile de la poterie de Bizen>

L'argile utilisée pour la poterie de Bizen s'appelle "Hiyosé" et est extraite des rizières et des champs de Bizen. Le "Hiyosé" se trouve dans le sol, entre 2 et 4 mètres de profondeur et forme une fine couche de 30 à 90 centimètres. Il a coulé de la chaîne de montagnes des Kumayama qui se situe au nord d'Inbe et s'est accumulé depuis plus d'un million d'années.

L'argile "Hiyosé" est fin et visqueux, et contient beaucoup de fer. Une fois extraite, l'argile est exposée en plein air au vent et à la pluie pendant 1 ou 2 ans au minimum. Ce procédé permet de faire pourrir les impuretés, lesquelles se mêlent à l'argile et améliorent sa qualité. En plus, l'excédent de fer est éliminé durant ce processus.

Pour obtenir l'argile nécessaire à la poterie de Bizen, on mélange ce "Hiyosé" à de la terre noire de Setoüchi (une autre ville de la préfecture d'Okayama). Puisque la poterie de Bizen n'est pas recouverte de vernis, l'argile est l'élément le plus important et il a une grande influence sur la qualité des produits.

C’est cette terre qui est utilisée pour fabriquer des poteries. Durant la conservation, des herbes sauvages poussent et améliorent la composition de la terre. 

 

<La manière de donner une forme à une poterie et de la décorer>

Pour donner une forme à une poterie de Bizen, on utilise les mains ou un tour. Ensuite, dans la plupart des cas, on décore pendant la cuisson. On cuit des poteries avec d'autres matières comme la paille. Des cendres de bûches et la paille créent une décoration aléatoire. La décoration change selon l'endroit dans le four où la poterie est placée, l'intensité du feu, la quantité de cendres, etc. Grâce à leur expérience, les artisans peuvent orienter le résultat. Cependant, il y a toujours une incertitude quant à l’apparence finale des œuvres.

Une assiette sur laquelle on voit la décoration provoquée par la paille.

 

<La cuisson de la poterie de Bizen>

Pour cuire la poterie de Bizen, on utilise un "noborigama" ("nobori" signifie "monter", alors que "gama" veut dire "four"). Comme son nom l'indique, le "noborigama" est fabriqué en pente. L'intérieur du four est plus haut que l'entrée pour prendre en compte les courants d'air. Cela permet de conserver une haute température à l'intérieur.

Voici l’entrée du four. Il est fabriqué en béton et sa longueur totale est de 20m. 

Le pin rouge du Japon est utilisé comme combustible. Le four brûle pendant au moins une semaine, en cas de besoin cela peut durer jusqu'à deux semaines... Plusieurs personnes sont ainsi obligées de se relayer pour alimenter continuellement le feu! Ce dernier doit rester impérativement à une température comprise entre 1200 et 1300 degrés. Ainsi, pendant la cuisson, les artisans observent sans arrêt l'état du feu avec un grand soin puisque c'est ce processus qui insuffle la vie aux œuvres.

Cette cuisson si longue et précise nécessite un savoir-faire ancestral et rend donc cette poterie unique!

Le pin rouge du Japon est utilisé comme combustible

 

Les atouts de la poterie de Bizen

1. Solidité

Une des particularités de la poterie de Bizen est qu'elle n'est pas recouverte d'une couche de vernis. Sa solidité provient du fait qu'elle est tassée quand elle est cuite, ce qui la rend compacte. La poterie de Bizen est si solide, qu'à l'époque, on disait qu'elle ne se cassait pas quand on la jetait.

Admirez la surface! Elle n'est pas recouverte d’une couche de vernis.

 

2. Isolation

Une autre spécificité de la poterie de Bizen est qu'elle conserve la température des boissons grâce à l'air qui est contenu à l'intérieur de sa matière. Ce dernier sert d'isolant et empêche la conduction de la chaleur. Habituellement, les tasses de style occidental comportent une anse. Ce qui n'est pas le cas des tasses à thé traditionnelles en poterie de Bizen. Pour la raison évoquée ci-dessus, vous pouvez tenir à la main une tasse de Bizen contenant du thé chaud sans vous brûler! Attention quand même à votre langue...

 

 

3. Parfaite pour la bière...

La surface de la poterie de Bizen est rugueuse (elle n'est pas vernie). Si on verse de la bière dans un verre de Bizen, la mousse devient plus fine. Ça prolonge la vie de la mousse tout en conservant longuement l'arôme et la saveur. Vous pouvez ainsi déguster de l'excellente bière dans un verre de Bizen. Un verre de Bizen, c'est un des meilleurs compagnons de la bière !

Ces tasses ne vous donnent pas envie de boire une bière ?

 

4. ... et pour le saké évidemment!

Il y a beaucoup de microscopiques trous dans la poterie de Bizen. Ils évitent que l'eau pourrisse et ils adoucissent celle-ci. Si vous versez du saké dedans, vous pourrez vous rendre compte de la différence. Vous pouvez aussi essayer avec du vin, bien sûr ! 

Un ensemble à saké, les meilleurs amis!

 

5. Permet de relever les plats

Une autre particularité de la poterie de Bizen est qu'elle relève n'importe quel plat. Elle mérite l'Oscar du meilleur second rôle! La teinte discrète de la poterie de Bizen fait ressortir le coloris naturel des plats.

Prendrez-vous un petit plat d'apéritif sur des assiettes de Bizen?

 

6. Amie des fleurs

La poterie de Bizen est parfaite pour les vases. L'eau versée dedans se conserve longtemps, de même que les fleurs placées à l'intérieur.

La poterie de Bizen conserve les fleurs sur une longue durée. La forme simple et le coloris particulier évoquent le zen, n’est-ce pas?

 

7. Adaptée à une utilisation quotidienne

On dit que la poterie de Bizen évolue à force de l'utiliser. Au début, sa surface est rugueuse, mais en l'utilisant quotidiennement, elle devient moins rêche. En plus, sa surface devient plus lustrée et ses caractéristiques s'accroissent. Puisque la poterie de Bizen est fabriquée pour être utilisée au quotidien, vous pouvez profiter de son charme tous les jours!

 

M. Matsui

Les œuvres présentées sur ce site web sont fabriquées par M. Hiroyuki Matsui, qui fait de la poterie de Bizen. Ses créations s'apparentent à de la céramique, à la différence qu'elles ne sont pas laquées.

Cet homme a un parcours étonnant. En effet, auparavant, M. Matsui a fait carrière dans la finance internationale dans un des plus grands établissements de crédit japonais. Ensuite, il a réalisé son rêve de créer de la poterie de Bizen. Il a son propre four à céramique, ses œuvres y sont cuites.

Sur la photo ci-dessous, on le voit mettre des bûches dans le four.